Friday, 31 July 2009

dernière journée de la Conférence











Je suis revenue au pays hier soir n'ayant pas eu le temps d'écrire sur la dernière journée de la conférence, alors voici avec un peu de retard mes commentaires.

La plénière du matin fut intéressante. D'abord Marcela Sanchez Buitrago (Colombie) nous a fait remarquer que même si les lois reconnaissent les droits des gays et lesbiennes, le plus grand travail à accomplir reste auprss de la population qu'il faut informer et eduquer de l'importance de l'égalité envers les L.G.B.T.
Madame Bin Xu (Chine) nous a expliqué que les organismes sont surtout adaptés pour les hommes gais et très peu pour les femmes. Les droits sont encore peu avancés.

Morten Kjaerum (Danemark) nous a parlé de la violence envers les trans partout dans le monde et de la difficulté a les aider car la plupart de ces personnes ne portent pas plainte de peur de représailles par les force de l'ordre. Il a insisét sur l'importance de toutefois se servir des groupes communautaires pour faire avancer les dossiers de violence.

Pascal Lepine (Canada), président de la chambre de commerce internationale LGBT, francophone qui a préféré s'exprimer dans un anglais hésitant plutôt que de parler dans sa langue maternelle a parlé de l'index que son organisation a publié qui recense les droits LGBT au travail chez 15 compagnies internationales qui ont bien voulu répondre au sondage. Sa présentation a été plutôt mal reçu par les délégués et on se questionne sur la pertinence d'inviter cette personne on aurait peut-être dû investir cet argent ailleurs.

Le premier atelier de la journée auquel j'ai assisté portait sur la violence contre les femmes L.B.T. Des représentantes d'Afrique de Sud, de la Palestine, de l'Inde, de la Belgique et d'Israël étaient là.

Madame Dawn Cavanagh de la Palestine a fait son coming out dans un journal à la suite d'un article avec sa photo en gros plan et avec comme titre je suis lesbienne. Sortir du placard de cette façon, faut le faire, et cela lui donne toute mon admiration pour cet acte de courage. L'effet boule de neige n'a pas pris de temps et invitations à des émissions de radio, conférences etc. sont arrivées en grand nombre. Mais aussi cela a suscité la colère de certains mouvements islamistes. Même les organisation de femmes de la Palestine avaient peur et ne voulaient pas se joindre à elle mais elle s'est servie des organisations des droits humains pour se faire entendre quand même. Grâce a cela aujourd'hui elle fait avancer la cause des L.B.T. dans sont pays.


En Inde la situation est encore plus difficile, car la femme n'a pas d'identité, elle appartient dès sa naissance au père et au mari après un mariage arrangé souvent en bas âge. Les organisations, souvent clandestines, doivent travailler a redonner le pouvoir à ces femmes dans les familles et a s'approprier leur identité. Leur travail est immense mais il y a de petits groupes de 15 personnes qui se forment mais c'est très dangereux.

L'atelier de l'après-midi portait sur le rôle des syndicats pour la progression de l'égalité L.G.B.T. Les panellistes étaient Sophie Rousseau (CSN-Canada),Tatjana Greif (Slovenie),Natasa Sukic (Slovenie),Clare Ozich (Australie),Michael Butler (SCFP-Canada). Nous avons parlé de l'importance de faire de l'éducation en région et de trouver les moyens de distribuer l'information en créant un réseau solide nationalement et internationalement. De travailler à faire adapter le travail pour que les L.G.B.T. puissent travailler dans un environnement sain. Aussi de l'importance de créer des liens sur des projets communs qui seraient utiles à la cause des droits des L.G.B.T. On a aussi parlé de la difficulté de maintenir les contacts entre les conférences Workers Out! pour assurer la continuité.

La plénière de clôture réunissait: Thomas Hammarberg Ccommissaire aux droits humains au parlement européen), Vitit Muntarbhorn (Rapporteur spécial des Nationa Unies sur la situation des droits humains en Asie), Fikile Vilakazi (Directrice de la coalition des lesbiennes africaines.

Le discours était le même pour tous : L'importance de vivre tous de façon égale dans le respect et la dignité de nos différences; de s'assurer que les gouvernements en place respectent leurs engagemens envers les droits des L.G.B.T. et de s'assurer du respect des lois déjà signées et de continuer à améliorer les conditions de vie des LGBT. Il faut également se servir des accords internationaux pour se plaindre lorsqu'on est victime. LA VIOLENCE N'EST ACCEPTABLE POUR PERSONNE.

Et voila mes amis(es) nous sommes rendus à la fin de ce magnifique voyage. Nous avons partagé un verre de l'amitié après la conférence de clôture. Notre groupe avait rendez-vous a l'hôtel à 20H00 afin de prendre le temps de relaxer entre nous après une journée bien remplie. La plupart d'entre nous repartions le lendemain matin avec un sentiment de travail accompli et d'une richesse d'information qui, je l'espère, grâce au blogue vous a permis vous aussi d'en profiter.

Je remercie les gens du S.C.F.P. pour m'avoir donné l'opportunité de vivre cette expérience enrichissante et qui va me permettre de continuer dans mon travail de façon constructive. A toi Michael, merci ce n'est pas un rôle de traducteur que tu as pris mais un rôle d'ami. Tu m'a permis de vivre cette événement avec toute l'énergie et la passion qui se dégage et malgré la différence de ma langue je faisais parti de ce groupe. Peter, mon ami passionné, qui est capable de voir de la beauté même lors d'événement où il est difficile d'en trouver. Johanne,Victor,Céline que j'ai appris à mieux connaitre et avec qui j'ai établis des liens d'amitiés. Donc à vous tous merci,merci et encore MERCI.

Wednesday, 29 July 2009

Day 3 of the Workers Out Conference!

And the whirlwind continued today as there were more plenaries, more workshops, and more "oh no its the last day of Workers Out and I need to meet this person, and do that task, and visit this location". And somehow everything gets done.

The morning plenary was a treat. The speakers were Marcela Sanchez Buitrago from Columbia, Bin Xu from China, Morten Kjaerum from Denmak and Pascal Lepine from Canada. Each shared a different perspective in the forum entitled "National, Regional and International LGBT Human Rights: Our Goals and How to Get There". It was Bin Xu who told of China's Camp La La tha moved the audience to the edge of their seats. Camp La La was a workshop event with flip charts, small group discussions and things that we take for granted when we have a union course. But imagine this being done with lesbians, in China, for the first time ever. Incredible to see the advances being made in the LGBT communities in China.

It was interesting to have Pascal Lepine speak. His position is the Secretary General of the International Gay and Lesbian Chamber of Commerce. Having a businessman speak to a group of prodominantly trade unions (or left leaners) was a gamble for the organizers, but one that paid off (so to speak). It is necessary to see where LGBT workers are, and not all are in the public sector, and what rights they have. The presentation led to much discussion between sessions.

The workshop I attended in the morning was entitled "Using the Internet to advance our Community: Building organizational capacity and writing about LGBT Travel and Culture Worldwide". Rather than describe the workshop, I encourage you to check out the new links found on the right hand side of the page.

After a lunch break it was off to another workshop - "The role of Unions in Working towards LGBT Equality". Here we had presenters from Slovenia, Australia and Canada. Questions were raised such as - how the LGBT activists from around the world can stay connected after conferences like this? What medium is best for promoting and advancing issues? What is the relationship between unions and political parties? How can we build on past successes and share in the best way with others? Lively discussion ensued after the presentation.


And then the final plenary - an opportunity to look at International LGBT Human Rights. Dignitaries from Sweden, Thailand, South Africa and the United States shared insites as to how international coalitions worked, but stressed the importance of grassroots movements at a local level is a crutial means for making global change.

Music, Speeches, Tears, Three wonderful days of the Workers Out Conference. And then Paula Ettelbrick, former Executive Director, International Gay and Lesbian human Rights Commission, turned to the audience and said "and there you have it. Its now up to us." The activists in the room, and the activists around the world, are ready for the challenge.

Thank you for travelling with CUPE. I'll have one more blog with some final images in a few days.

Tuesday, 28 July 2009

une deuxième journée bien remplie!








ci-haut une photo avec Georgina Beyer, femme inspirante!


La première plénière de la journée a réuni sur le même panel, Sunil babu Pant du Népal, Georgina Beyer de la Nouvelle -Zélande; Rogerio Sottili du Brésil et Belinda Pyke de l'Angleterre.

J'ai été impressionnée par Georgina Beyer, première femme transexuelle a avoir été élu maire et ensuite député au parlement Néo-Zélandais. Son courage m'a touché et son discours sur l'importance de rester vraie et d'être honnête quant au passé a fait que les néo-zélandais l'ont aimée...belle leçon pour nos propres politiciens!!

L'atelier auquel j'ai participé suite à la plénière était intutilé Les Femmes LBT et les Nations Unies, mais malheureusement c'était très technique sur la façon de faire pour débloquer des dossiers au niveau des Nations Unies. Ca m'a fait réaliser combien il fallait être patient à l'international pour faire bouger des dossiers! Beaucoup de détours avant d'arriver à destination!

La plénière d'après-midi réunissait les conférenciers suivants: Lawrence Mute, de la commission des droits de la personne du Kenya; Rasha Moumneh du Liban, chercheur sur le dossier LGBT au Moyen-Orient; Amaranta Gomez, du Mexique, militante transgenre et finalement Michelle Douglas du Canada, ex-militaire ayant été congédiée pour homosexualité dans les années 80 et ayant gagné sa cause en 1992 à la cours Suprême du Canada.

Lawrence Mute, personne non-voyante, a exprimé l'importance de tous se réunir derrière la bataille des droits humains pour les LGBT. La consoeur Gomez quant à elle a livré un exposé mettant en lumière la violence faite aux trans en Amérique latine. La dernière année seulement il y a eu plus de 20 meurtres de trans en Amérique latine.

Rasha Moumneh a rappelé aux participants que les solutions des pays du Nord pour atteindre l'égalité n'étaient pas nécessairement les mêmes pour les pays du Moyen-Orient et qu'il nous fallait écouter, être présent, aider mais ne pas imposer nos solutions. La communauté LGBT mondiale est diversifiée et il faut en tenir compte dans nos échanges.

Finalement, en après-midi un atelier sur comment bâtir des alliances entre les syndicats dans le monde afin de créer des environnements de travail sans discrimination et sans violence ou harcèlement.

Cet atelier présenté par des représentants de différents syndicats dont une déléguée de L'AFPC de la Colombie-Britannique, un délégué du syndicat UNISON d'Angleterre et d'un délégué du Brésil travaillant en étroite collaboration avec l'ISP. Nous avons ainsi pu entendre son parcours difficile pour la reconnaissance des droits humains LGBT, parcours rendu plus facile grâce à l'implication syndicale et le soutien de l'ISP. D'ailleurs Jocelio Drummond, de l'ISP pour les Amériques était présent à ses côtés.

Ca m'a touché de voir comment le syndicat pouvait jouer un rôle de leader et positif en Amérique Latine.

La journée s'est terminée avec une réception à la Fédération LO du Danemark. C'est l'une des plus importantes fédérations du Danemark avec 1,2 millions de membres. Cocktails, rencontres et discussions informelles étaient de mise!

Voilà, et là je suis sur mon départ pour la dernière journée de la conférence!

on se reparle plus tard pour vous donner le compte-rendu de cette ultime journée




Day 2 at the Workers Out Conference!

And another incredible day filled with passion, learning and sharing. The format of the conference repeated from yesterday - two plenary sessions for all delegates, and two workshop sessions where delegates selected to attend one of about fifteen choices.

The first plenary was entitled: "Making a Real Political Change: Out LGBT Politicians and Our Allies". Here we were treated to presentations by Sunil Babu Pant from Nepla, Georgina Beyer from New Zealand, Rogerio Sottili from Brazil and Belinda Pyke from the United Kingdom. There was a breadth of messages being conveyed to the delegates as there is a giant range of rights achieved throughout the world. I was particularly taken by some of Sunil Babu Pant's comments. He said about our activism, "Its not just about improving our rights, its about saving our lives". He also shared a story of faith. In his culture, there is a belief that a messenger from God comes to write the fate of a child on the sixth day of their life. He expressed that with Nepal's new ammendments to their constitution, these messengers can now write that fate, and an LGBT child can fully achieve what has been written.




It was great to hear from Georgian Beyer. She is the first out trans elected member of parliament in the world. (though she is quick to say that there were trans before her though not out). I had the good fortune to have had a three minute conversation with her three years ago in Montreal. And I'm sure that she recalled that conversation when we met again today for another three minute gab.







The morning workshope I attended was Sexual Orientation and Work Life hosted by The Norwegian, Swedish and Danish confederation of trade unions (LO). This organization has been striving to bring equity to the workplace over the past 20 years. Their initial focus was gender parity, then dealing with immigration issues and over the past 4 years, have brought a focus to LGBT issues.



After lunch the delegates again reconvened for a plenary session. the one was entitled "Our Rights, Our Differences; The Global and Diverse LGBT Community". The heart was tugged as we heard from Lawrence Mute form Kenya, Rasha Moumneh from Lebanon, Amaranto Gomez Ragalado from Mexico and Michelle Douglas from Canada. Stories of murder just because one is trans, oppression because one is not understood, alienation because one is different. And hearing that there is not one solution. A clear message was that time needs to be taken to hear, before taking action.







The second workshop I took in was entitled "Gay Bashing and Discrimination" presented by Canada and Denmark. A very sad reality in our society that bashing and discrimination can occur. As trade unionists we need to be there for members who this happens to. We can create a trusting environment with simple things like having a rainbow decal at the shop stewards desk, or having LGBT material in our workspace.

Monday, 27 July 2009

Jour 1 de la conférence











Ci-haut quelques photos prisent en cette première journée de conférence. On reconnait de bas en haut Rebeca Sevilla, co-présidente de la conférence et représentante de IE; Svend Robinson, co-président de la conférence, premier député canadien ouvertement gay; Axel Axgil, 95 ans, premier homme s'étant uni légalement à son conjoint il y a 20 ans; John Amaechi, joueur retraité de basketball de la NBA ouvertement gay et Regina Oroczo, chanteuse célèbre du Mexique qui nous a offert une très belle performance dans ce hall de concert absolument magnifique à l'acoustique extraordinaire.

Quelle journée! La grande conférence sur les droits de la personne (dans laquelle s'insère Workers Out!) a débuté magnifiquement avec un panel intéressant issue de tous les horizons qui ont relaté leur expérience de vie homosexuelle. Par la suite, la conférence Workers Out! s'est ouverte avec une présentation de 4 panellistes de l'Europe qui ont partagé avec nous le travail accompli et celui qui reste à faire au sein de l'Union européenne et principalement avec les pays qui ont nouvellement joint l'Union européenne.


En après-midi, une autre plénière émouvante, inspirante, touchante. 4 panellistes, héros à leur façon, qui ont changé ou changent les choses dans leur pays. Le militant américain Cleve Jones des E-U, qui a milité aux côtés de Harvey Milk dans les années 70; Parvez Sharma des Indes qui a réalisé le file "Jihad for Love" sur l'islam et l'homosexualité dans des pays comme l'Iran, l'Irak et l'Égypte; Kemone Brown, jeune militante de la Jamaique, qui fait bouger les mentalités dans son pays en exprimant haut et fort ce qu'elle est; finalement l'acteur Suk Hong de la Corée, seul figure connu de ce pays ayant fait son coming out et ayant subi les conséquences de cette sortie en 2000 mais qui, grâce à son courage et sa persévérance, a commencé à faire changer les mentalités dans ce pays conservateur et retrouvé, petite à petit, l'amour de son public.



Finalement, j'ai terminé ma journée avec un atelier présenté par la Suède qui relatait l'expérience suédoise de recherche et de production d'un guide de formation avec outils afin de modifier les comportements hétéronormatifs dans les milieux de travail Ce groupe de travail appelé ALL CLEAR a travaillé en collaboration avec les employeurs, les syndicats, l'armée suédoise et les forces policières ainsi que l'ombudsman responsable de l'égalité. Les résultats sont probants et les choses ont commencé à changer dans les milieux de travail. Un exemple clair qu'il ne suffit pas d'avoir l'égalité juridique pour avoir l'égalité sociale.

en soirée une promenade dans les rues de Copenhague pour voir quelques spectacles présentés par les OutCities.
Voilà! on se reparle demain!

Day 1 of the Conference

And so the Workers Out Conference began today with gusto. Set at the beautiful new DR Public Broadcast building, and the adjoining IT University, LGBT activists from around the world began their formal meetings. The morning commenced with a plenary session hosted by Svend Robinson and Rebeca Sevilla. As organizers of the Human Rights Conference, which incorporates the Workers Out Conference, they welcomed the delegates and thanked everyone for travelling such distance to attend this important Conference.

A special guest at the morning plenary was Axel Axgil. He was greeted with a standing ovation as the masses wanted to thank him for taking the leap - being the first man to marry a partner of the same sex. At 95, Mr Axgil is still spry and still taking on causes. The eloquence of his speech enamored the audience.


Delegates were also treated by presentations by:
Ritt Bjerregaard, Lord Mayor of Copenhagen
Virginai Apuzzo, Author and former American Politician
John Amaechi, retired NBA player and the first member of the NBA to come out
Regina Orozco, "Mexican maga star and diva celebrity"


There was then a workshop for the Workers Out Delegates. A panel discussion on education and issues arising in the LGBT community.
Haldis Holst, an educator from Norway, shared some activist actions
1 - Share a story
2 - Share your knowledge and experience with a teacher
3 - Build alliances and join forces, together you are stronger
4 - Never give up on unions!

The Afternoon plenary was dazzling! First up was Cleve Jones, who warmed the audience instantly by acknowledging that he was not Emile Hirsch, who played him in the movie Milk. He spoke of the changes that are happening in America with the results of the past election, and the impact of 8 years of republican govenment. Suffice to say that all delegates will be fired up for rallys on October 11, 2009 when Queer Americans ask for equality.



The plenary continued with personal and powerful stories that would propel anyone into action. Suk Hong, Kemone Brown and Parvez Sharma balanced delgates through levity and tears, enriching all with the knowledge that one person taking a step, can make a giant difference in this world.
The afternoon concluded with another workshop. Several of the CUPE delegates went to the session "30 Years after Nancy Wechsler and Harvey Milk". It was made clear that despite advances made during the past three decades, there is still much political action to be done.






Sunday, 26 July 2009

un dimanche a Copenhague

J'ai beaucoup marché pour vous en ce dimanche, j'ai fait le tour des "outvilles". J'ai vu un opéra présenté par la Ville de Mexico en plein air. Il y avait des milliers de personnes. C'Était impressionnant de voir tous ces gens rassemblés. Par la suite, je suis allé voir la Place des Femmes. De voir toutes ses femmes de cultures différentes rassemblées dans un même endroit, à partager leur histoire entre elles, me touche tout particulièrement.

Si certaines femmes se sentent seules, sachez que nous ne le sommes pas!

Hier soir, j'ai eu la chance d'être parmi des gens très impliqués dans leur milieu syndical et qui sont venus afin de continuer ce magnifique travail commencé. C'était une rencontre de préparation pour les délégués de l'IE (Internationale de l'Éducation) et de ISP (International des Services Publics).

Aujourd'hui, 8 du matin, donc 2 heures pour vous!, commence la conférence! Je vous rerparle plus tard de cette première journée et j'aurai des photos!

A day to tour, A night to meet

After the joyous Opening Ceremonies, the day was low key, so am taking the opportunity to share some images of our host city Copenhagen.







And it was back to work this evening as Public Service International hosted an informal meeting for activists. The meeting was attended by delegates from Germany, New Zealand, Australia, Netherlands, Sweden, Canada amongst others. Among the speakers at the meeting was Michael Butler from CUPE who spoke on what transpired in the planning of the 2006 conference in Montreal, and shared suggestions as to how to make learnings resonate after the conference concludes.


Opening Ceremonies

A Glorious night that is quite difficult to describe. Activitists, athletes and artists gathered together to celebrate past accomplishments, to acknowledge advances that still need to be made, and to simply have a beautiful evening together.






Some highlights of the opening ceremony for me were:
- Visiting with our friend Svend Robinson while we queued up.
- The thunderous cheers from Copenhageners as participants entered the City Hall outdoor square.
- An appearance from Axel Axgil, the first man to marry a same sex partner.
- The poignant absence of participants from countries where homosexuality is a capital offence.
- High wire trapeze artists spinning over the crowd, the sky darkens with clouds leading to cascading rain, and each drop of rain caught the lights from the stage illuminating the crowds and the performers, all while the song "Love is in the Air" played loudly and truly.

The Conference begins on Monday. We're energized and excited to participate.

Many thanks to Dylan and Joanne who took these pics, and also from the earlier outcities afternoon.

Saturday, 25 July 2009

les cérémonies d'ouverture











Voilà c'est fait! nous avons assisté aux cérémonies d'ouverture en faisant d'abord une entrée avec tous les participants. La délégation canadienne était l'une des plus importantes sinon la plus importante. On a rencontré et parlé a tellement de monde! On a croisé Svend Robinson entre autre. Mais comme on dit, vous voulez pas le savoir, vous voulez le voir! alors voilà!

video

some photos from OutCities!